Sandrine Bonnaire Et Sa Mère

Répandez l'amour du partage
Sandrine Bonnaire Et Sa Mère
Sandrine Bonnaire Et Sa Mère

Sandrine Bonnaire Et Sa Mère – Une agente de santé publique est accusée de « négligence médicale » par Sandrine Bonnaire suite au décès de sa mère. Après la disparition de sa mère “n’avait aucune maladie”, l’humoriste de 56 ans a également annoncé qu’elle allait porter plainte. Dans un entretien au Parisien publié jeudi 30 novembre, l’actrice Sandrine Bonnaire a accusé un Ehpad public de Charente-Maritime de « négligence médicale » pour ce qui, selon elle, serait à l’origine du décès de sa mère en août et a confirmé sa décision de porter plainte.

“Ma mère a été retrouvée dans des toilettes publiques de Charente-Maritime…” Dans les colonnes du Parisien, l’actrice énumère les choses qui lui manquaient, comme du papier toilette, du linge ordinaire et des draps changés. Ma mère ne marchait presque plus ou plusieurs fois. Se servir lui est impossible. Ce n’est pas inconséquentiel de perdre une mère.

Le processus de collecte des composants nécessaires a duré plusieurs mois.

Pour Sandrine Bonnaire, « il faut plus de moyens, certainement une augmentation de salaire pour que les salariés puissent travailler correctement » — « “C’est une négligence médicale qui a conduit à sa mort”, raconte Sandrine Bonnaire.

Il nous a fallu plusieurs mois pour réunir tous les composants. A 84 ans, ma mère n’avait aucune maladie. Malgré les demandes répétées de l’Agence France-Presse, l’agence de Sandrine Bonnaire n’a pas répondu vendredi à un appel sollicitant des commentaires. Il n’a pas été possible au parquet de Saintes (Charente-Maritime) de confirmer dans l’immédiat le dépôt de plainte.

Près de deux ans se sont écoulés depuis l’éclatement du scandale Orpea, né en janvier 2022 avec la sortie du livre d’investigation Les Fossoyeurs du journaliste Victor Castanet, qui détaillait des cas d’abus contre des retraités de la société d’habitation privée. Suite à cette polémique, l’exécutif a annoncé que les Ehpad, tant publics que privés, seraient soumis à un contrôle plus strict de la part de l’ARS et des conseils départementaux.

Suite au décès de sa mère, l’actrice Sandrine Bonnaire porte plainte en Ehpad.

L’actrice affirme que sa mère Lucienne a été victime de « négligences et maltraitances » dans l’Ehpad où elle vivait. Elle a témoigné sur les réseaux sociaux et à la télévision, avec beaucoup d’émotion. L’actrice Sandrine Bonnaire a annoncé en début de semaine sur les réseaux sociaux qu’elle allait porter plainte suite au décès de sa mère, qui vivait en Ehpad. Elle dénonce des imprudences et des mauvais traitements dans un entretien à LCI.

Elle a affirmé, sans nommer l’établissement, que “on connaît les problématiques depuis trois ans dans cet Ehpad”. “Ça commence par des détails spéciaux et ça se termine par un décès”, elle désole-t. Elle était trop traumatisée pour vouloir montrer au monde les atrocités endurées par sa mère.

Sandrine Bonnaire critique l’inaction de l’État sur la question du grand âge et de la vie en Ehpad. Elle dit : « Je ne suis pas la seule à avoir ce genre de drame ». Ils l’expliquent ensemble. Par contre, je témoigne pour ma maman. Et je témoigne au nom de beaucoup de gens. Je ne prétends pas être la porte-parole. Le combat de Sandrine Bonnaire, qui envisage de poursuivre en justice un Ehpad suite au décès de sa mère à Saintes

Par Bleu France La Rochelle de Bleu France

Une plainte pour « maltraitance et négligence » vise l’Ehpad La Recouvrance et son environnement médical. Après y avoir vécu trois ans, la mère de l’actrice Sandrine Bonnaire est décédée le 23 août après avoir été hospitalisée à Saintes.

Le décès de Lucienne, la mère de Sandrine Bonnaire, décédée le 23 août à l’hôpital de Saintes, a été relayée par les médias. L’actrice a révélé son combat, mercredi 29 novembre, sur les réseaux sociaux puis à la télévision. Ses deux sœurs l’avaient prévenue de la détérioration de l’état de santé de sa mère. Leur mère était pensionnée depuis trois ans dans un établissement public de 90 lits géré par le CCAS de Saintes et soumis à une convention avec le conseil départemental et l’agence régionale de santé.

Avant de donner une interview au réseau CNews, Sandrine Bonnaire a posté une vidéo sur Instagram. “Céléa a mis plus d’un mois à se déshydrater, personne ne l’a remarqué, et puis elle a fini par se rendre aux urgences”, a poursuivi l’actrice, remerciant ses deux sœurs de l’avoir alertée.

Sandrine Bonnaire Et Sa Mère

“Ma maman est partie à l’hôpital, elle est tombée dans un coma.” Elle y décédera finalement le 23 août, après quoi, à la demande de la famille, elle sera inhumée dans la plus stricte intimité. Une notification a été adressée à la ville de Saintes, au conseil départemental de la Charente-Maritime et à l’Agence régionale de santé concernant la volonté de l’actrice de mettre un terme à une procédure judiciaire.

“Un établissement suivi après deux inspections”

“Ni elle, ni le Conseil départemental de la Charente-Maritime n’ont reçu de signalement sur cette situation particulière”, précise l’ARS Nouvelle-Aquitaine dans un communiqué transmis à France Bleu La Rochelle. Après deux inspections en 2015 et 2022, l’ARS va continuer à surveiller cet établissement.

Des améliorations significatives mais insuffisantes ont été apportées pour remédier aux dysfonctionnements observés, qui peuvent avoir un effet sur la qualité et la sécurité des soins de santé. L’ARS et le Conseil Départemental ont été contraints de rencontrer le Président du CCAS de SAINTS en décembre 2022 pour l’inviter à tout mettre en œuvre pour se conformer aux recommandations des autorités administratives.

» déclare l’agence en référence à la mère de Sandrine Bonnaire. Désolé, mais le parquet de Saintes n’a pour l’instant eu connaissance d’aucun dépôt de plainte. Selon Sandrine Bonnaire, “le combat sera long puisqu’elle s’attaque à un établissement public”. Vendredi soir sur BFMTV, l’actrice de 56 ans a raconté le quotidien de sa mère Lucienne, décédée le 23 août à l’âge de 84 ans, dans un Ehpad de Charente-Maritime.

Rarement vue dans les médias, l’actrice Sandrine Bonnaire a accusé vendredi sur BFMTV les bains publics de Charente-Maritime, où résidait sa mère, de “négligence”. Le fait qu’elle portera plainte alors qu’elle était « attendante d’être entendue par la justice » est déjà confirmé. Après trois ans dans l’Ehpad pointé du doigt pas, l’actrice Lucienne Bonnaire, 56 ans, est décédée le 23 août à Saintes, où elle avait été hospitalisée.

Cette semaine, l’artiste, César de la meilleure actrice en 1986 pour Sans toit ni loi d’Agnès Varda, a partagé sur Instagram une vidéo dans laquelle elle s’exprime. “Perdre une mère dans des circonstances terribles est particulièrement douloureux”, explique Sandrine Bonnaire. « Perdre une mère, quelle que soit la situation, est triste. »

“(Ma mère) a commencé à se plaindre d’abord de la nourriture”, raconte Sandrine Bonnaire. La nourriture de l’hôpital était la même que celle servie dans cet Ehpad. L’actrice a expliqué : “Ma mère n’aimait pas cette nourriture, alors ses sœurs préparaient ses repas.”

“Le manque de personnel, j’en suis très consciencieux”

Elle a été contrainte à ses deux sœurs qui habitaient près d’un Ehpad de s’occuper de leur mère et de faire « quasiment le travail d’aides-soignantes », selon l’actrice. Selon Sandrine Bonnaire, il n’y avait que trois soignants pour quatre-vingt-dix résidents.

Je suis très conscient du manque de personnel. Mais “une directrice qui ne réagissait pas” et “des gens négligents” sont à l’intérieur de tout cela. L’AFP rapporte que le Centre communal d’action sociale (CCAS) de Saintes, qui chapeaute cet Ehpad, a exprimé sa solidarité avec la famille en disant qu’elle comprend “la douloureuse émotion”

Un établissement inspecté entre 2015 et 2022

L’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a indiqué que ni elle ni le Conseil départemental “n’ont reçu de signalement sur cette situation” et qu’ils continueront à surveiller l’établissement inspecté en 2015 et 2022.

Sandrine Bonnaire Et Sa Mère
Sandrine Bonnaire Et Sa Mère

Articles Similaires

error: Le contenu est protégé !!